Top
 

Yoga prénatal

Qu'est ce que le Yoga Prénatal, pourquoi le pratiquer, l'importance de la respiration, l'effet de la meditation, préparation à l'accouchement

Qu’est ce que le Yoga Prénatal

Le Yoga prénatal est une pratique qui s’adapte à l’avancement de la grossesse, en fonction de l’état de la mère et sa capacité pour assouplir son corps, travailler et renforcer son périnée, ouvrir son bassin, renforcer son système nerveux, ré-apprendre à bien respirer et se détendre.

Un cours dure environ 1h15, il se compose d’environ 45 minutes de Yoga,11 minutes de relaxation profonde, une médiation et un moment de partage autour d’un Yogitea chai.

``Quand une femme est détendue, elle est automatiquement intuitive`` Yogi Bhajan

Pourquoi pratiquer le Yoga pré natal ?

Durant la grossesse, le corps, le sommeil, l’appétit, les émotions, la relation de couple, les habitudes sociales, le rythme de vie commence à changer. Il est conseillé de se repose, de prendre le temps de se ressourcer, de marcher en pleine nature, lire, chanter, faire du yoga, méditer, être consciente du bain de beauté et d’amour dans laquelle est se trouve en restant active. Tout cela influence son bébé à naitre et lui donnera une solide fondation de vie.

De nos jours, il faut bien avouer qu’avec le rythme de vie des femmes, il est difficile de se consacrer du temps rien qu’à soi malgré le besoin puissant qui se fait sentir, c’est pourquoi la pratique du Yoga pendant la grossesse même qu’une heure par semaine est une vraie bulle de sérénité.

Lors d’un cours nous favorisons la connexion au bébé, nous accompagnons les changements et préparons l’accouchement dans une atmosphère détendue, chaleureuse, ouverte au partage.

Réserver une date

Vous avez besoin d'être connecté pour accéder au système de réservations.

Vous n'avez pas encore de compte,
Inscrivez-vous ici.

L’importance de la respiration

Il n’est pas nécessaire à une femme enceinte de manger pour deux, en revanche, il est important qu’elle respire pour deux !

Il est courant que nous respirions de façon inconsciente et que nous soyons dans une forme de survie au lieu de vivre pleinement avec conscience de notre respiration, le souffle de vie ! Une respiration profonde apporte plus d’oxygène et de nutriment au bébé et à sa mère.

Respirer longuement et profondément apporte un calme mental et de la clarté, aide à la patience, l’endurance, la relaxation, apporte un sentiment d’apaisement et d’appartenance.

L’effet de la méditation sur la grossesse

Il est recommandé qu’une femme médite souvent et vive un environnement serein lorsqu’elle est enceinte. Grâce à la méditation elle pourra créer un environnement harmonieux. Il est bon de fréquenter des femmes inspirées, partager, recevoir du soutient et méditer ensemble.

Un mental préparé reste focalisé et centré sur la respiration pendant les contractions, avoir méditer aide à traverser les moments de l’accouchement avec présence et force et même dans le meilleur des cas joie et bien-être. A l’inverse, un mental non préparé peut se disperser, paniquer face aux fortes sensations inconnues que vit la mère durant l’accouchement.

Pendant l’accouchement, la concentration et une respiration correcte aide la sécrétion de l’hormone Ocytocine, à l’origine du travail de la dilatation mais aussi de la sécrétion de l’Endorphine, hormone contraire à l’Adrénaline, qui elle, atténue les sensations de douleurs et soutient lors des pics de contractions.

Se focaliser sur un son, un mantra ou la respiration est l’un des meilleurs soutient à l’accouchement.

Préparation à l’accouchement

C’est une réelle épreuve qui attends la mère et le bébé à l’accouchement, c’est un rituel de passage de femme à mère, c’est pourquoi, tel un athlète, il est important que la mère passe des mois à se préparer avec des conseils alimentaires, des exercices physiques et sur le souffle ainsi qu’un soutien psychologique.

Une bonne préparation et un bon accompagnement peut faire que le travail soit vécu sans souffrance, c’est-à-dire avec une gestion de la douleur contrôlé. C’est ce que permet le Yoga : apprivoiser l’intensité des contractions, gérer la peur et traverser…

La pratique régulière donne à la femme enceinte confiance en elle, force et capacité de concentration et focalisation pendant la naissance. Elle sera plus facilement en contact avec son bébé et son corps, elle sera d’avantage capable d’écouter les indications qui favoriseront la dilatation et l’expulsion de l’enfant.